091ème Interview | Mohamed Lamine BAKAYOKO Fondateur de AVVA

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Mohamed Lamine BAKAYOKO

Cliquez sur le bouton Play pour écouter l’interview

 Télécharger

 

Mon cher ami Mohamed Lamine BAKAYOKO, Es tu prêt à motiver et à pousser nos amis Entrepreneurs et aspirants Entrepreneurs à l’action ?

Mohamed Lamine BAKAYOKO : Absolument et avec beaucoup de joie !

Corneille Towendo: Ingénieur Agroéconomiste de formation, Mohamed Lamine BAKAYOKO a beaucoup exercé dans le management général notamment en tant que manager de PME, aussi dans l’entrepreneuriat fondateur de sociétés. Enfin il est formateur et enseignant.

Lamine a un très grand intérêt pour le Business strategy, l’entrepreneuriat et le Marketing.

Plusieurs fois primés Grand prix de la Business Plan Competition de la CGECI 2015, Lauréat Côte d’Ivoire du prix Tony Elumelu Fondation Entrepreneurship Program 2015, Lauréat concours jeune entrepreneur banque mondiale 2012 Côte d’Ivoire, sélectionné pour la session inaugural de SEED Stanford à Accra, 2ième au Prix d’excellence 2014 de Côte d’Ivoire catégorie Jeune entrepreneur) et surtout le prix d’excellence du président de la république de Côte d’ivoire catégorie Entreprenariat jeune 2015. Lamine attends capitaliser tout ça en hissant sa firme AVVA, parmi le top de l’agrobusiness ouest africain surtout mieux vendre ses compétences managériales.

Mon ami Mohamed Lamine BAKAYOKO merci de prendre une minute et de compléter ton introduction et parle nous un peu plus de qui est Mohamed Lamine BAKAYOKO.

Mohamed Lamine BAKAYOKO : Elle est tellement bien faite la présentation, qu’est-ce qu’il faut ajouter encore. Jeune Ivoirien de 33ans, ingénieur agroéconomiste, diplômé de l’INPHB de Yamoussoukro et je sors aussi du Lycée Scientifique de Yamoussoukro, c’est juste pour dire que ça été le top de l’enseignement supérieur et secondaire en Côte d’Ivoire donc normalement la trajectoire voudrait que je sois dans une institution internationale, dans un des tops aussi en terme d’entreprises et le parcours il est vraiment atypique puisque j’essaye de me débrouiller dans l’entreprenariat et c’est des choses qu’on ne voit pas franchement couramment ici parce que tous ceux qui sortent de ces écoles là c’est une trajectoire d’employé dans le top, dans les institutions inter …

Pour découvrir plus, merci d’écouter l’interview.

 

Parle-nous à présent un peu plus de ta compagnie AVVA.

Mohamed Lamine BAKAYOKO : AVVA est née assez difficilement, il faut dire d’abord que AVVA c’est Aboubacar, Vanessa et Valentin, normalement il devrait avoir Lamine puisque que c’est ma petite sœur qui a trouvé le nom, c’est l’ensemble des frères, cousins et autres qui ont cru au projet… c’est tous ceux qui nous apportaient le soutien moral et autre, on a bien voulu leur rendre hommage…

AVVA avait été écrit depuis les bancs, disons depuis 2008-2007…

AVVA c’est surtout le rêve d’écouler l’équivalent d’un million de tasses de café par jour…

On veut du café Africain pour des Africains et surtout le café autrement puisqu’on a décidé d’Africaniser notre café, on a décidé de l’aromatiser avec de célèbre épices qui sont bien connu en Afrique ici comme la menthe, le gingembre, le kimkiliba, … et autre et franchement ça passe et c’est apprécié…   

Pour découvrir plus, merci d’écouter l’interview.

 

Parle-nous à présent de comment est-ce que tu passes tes journées d’entrepreneur mon cher ami ?

Mohamed Lamine BAKAYOKO : Ce n’est vraiment pas facile, surtout quand on est en mode startup ou même en mode expansion il n’y a pas de canevas préétablie comme ça, disons la première des choses c’est de faire le briefing rapide avec l’équipe, donner les priorités de la journée par rapport à certains manquements qu’il y’a eu la veille, voilà faire un état des lieux très rapide, rappeler les objectifs de production, de vente à tout le monde et puis rentrer surtout dans le monitoring suivre un peu les indicateurs de performances qu’on s’était donné, les indicateurs de suivies et autre, quand tout ça est rentré à l’ordre du jour nous on est tout le temps en train de réfléchir à de nouvelles choses …

Pour découvrir plus, merci d’écouter l’interview.   

 

Parle-nous à présent de ce que tu considères comme étant ta force aujourd’hui en tant qu’entrepreneur ?

Mohamed Lamine BAKAYOKO : Je pense la force c’est l’équipe, franchement j’ai une équipe qui est très jeune donc c’est des gens qui en veulent et moi je suis le plus âgé de mon équipe…

C’est une équipe qui est très jeune, c’est une équipe aussi qui adhère vraiment au discours, c’est une équipe qui aime les challenges, donc l’équipe est très jeune, l’équipe est motivée, l’équipe est dynamique et je pense que notre force principale c’est ça en fait …

Pour découvrir plus, merci d’écouter l’interview.

Qu’est-ce que tu considères comme étant ta plus grande faiblesse en tant qu’entrepreneur ?

Mohamed Lamine BAKAYOKO : Ma plus grande faiblesse je dirais que j’ai une fibre un peu philanthropique qui ne cadre pas forcément avec cette activité-là, parce que il faut être très vorace, il faut être très cupide…

Ce n’est pas des encouragements que je donne mais c’est quand on fait le top de ces grands entrepreneurs là, c’est une fibre philanthropique qui…

Pour découvrir plus, merci d’écouter l’interview.

Raconte-nous l’histoire de ce que tu considères comme étant ton pire moment en tant qu’entrepreneur.

Mohamed Lamine BAKAYOKO : Là je vais vous surprendre, ça va être même un conseil que je donne. La décision la plus difficile et la plus importante d’un entrepreneur ce n’est ni le financement, ce n’est ni l’idée du projet, ce n’est ni l’équipe, ce n’est ni le marché, c’est le choix du conjoint parce que quelque fois c’est de grands moments de solitude et quand on n’est pas soutenu c’est difficile… 

Pour découvrir plus, merci d’écouter l’interview.

A présent parle-nous de cette ressource technologique dont tu ne pourrais pas te passer aujourd’hui.

Mohamed Lamine BAKAYOKO : Ça c’est clair, c’est sans équivoque, c’est Internet et tout ce qui va avec. Que ce soit les smartphones, que ce soit les laptops et autres…

Pour découvrir plus, merci d’écouter l’interview.

Quel livre recommanderais-tu à nos auditeurs pour les pousser à agir dans leurs vies, les pousser à l’entreprenariat ? Et si ce n’est pas un livre quelle ressource ?

Mohamed Lamine BAKAYOKO : Mon livre de poche c’est pratiquement The goal (en français Le but) d’Eliyahu M. Goldratt…

Après je pense qu’il y’a plusieurs autres ressources qu’il faut avoir, c’est surtout la persévérance, il n’y pas d’entrepreneur qui part de moyen très faible, qui réussit sans avoir été persévérant

Pour découvrir plus, merci d’écouter l’interview.    

 

Pour terminer, merci de donner un conseil à la jeunesse Africaine qui nous écoute un peu partout à travers l’Afrique et à travers le monde.

Mohamed Lamine BAKAYOKO : L’Afrique est le continent sur lequel l’entreprenariat est censé être facile, on regorge énormément de ressources, que ce soit agro, que ce soit minier, que ce soit même éolienne je dirais il y’a énormément de ressources. On a encore la bénédiction d’être sur un continent où la main d’œuvre est encore moins chère et on a maintenant des habitudes de consommation qui sont très similaires donc ça fait que c’est de vastes marchés, on n’est pas encore à ces normes tarifaires, normes douanières, normes sanitaires qui sont plutôt des barrières, on est pas encore à ce niveau là…

Pour dire que c’est ici que ça doit se faire, la chose qu’on nous demande c’est d’oser…

Pour découvrir plus, merci d’écouter l’interview.

 

CONTACTS :

https://ci.linkedin.com/in/mohamed-lamine-bakayoko-7b724915

http://www.groupeavva.com

https://www.facebook.com/avvacafe

https://www.facebook.com/Laminebak

lbakayoko@groupeavva.com

laminebak@yahoo.fr

Tél : +225 05 91 42 72

facebooktwittergoogle_pluslinkedin
By | 2017-04-04T08:44:25+00:00 décembre 16th, 2016|100-Audio-Podcast, Podcasts-EEAction|