078 – Essy Kodjo Fondatrice de Perles et Pagnes

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Essy Kodjo

Cliquez sur le bouton Play pour écouter l’interview

 Télécharger

Ma chère amie Essy Kodjo, Es-tu prête à motiver et à inspirer nos amis Entrepreneurs et aspirants Entrepreneurs à l’action ? 

Essy Kodjo : Ce serait avec grand plaisir !

Essy Kodjo est une jeune femme folle et amoureuse de la vie, elle adore les challenges et n’a pas peur de se salir les mains. Diplômée de HEC Montréal, elle est maintenant dans l’artisanat un domaine qui la passionne. Elle est aujourd’hui à la tête de son entreprise dénommée Perles et Pagnes.

Ma chère amie Essy Kodjo merci de prendre une minute et de compléter ton introduction et parle nous un peu plus de qui est Essy Kodjo. 

Essy Kodjo : Tu l’as bien dit Corneille, Essy c’est cette jeune femme là un peu folle de la vie, amoureuse et qui aime les défis. Elle est surtout en train et veut faire des choses que tout le monde ne fait pas, ça c’est un peu ce qui me rend folle aussi peut être et toujours cette envie d’aller là où les gens ne sont pas, de relever des défis qui ne sont pas des défis communs et de me dire « ça un peu faire quelque chose avec alors que tout le monde pense que maintenant c’était bon pour la poubelle » c’est un peu le cycle de ma vie à moi, faire revivre des choses qui n’avaient quasiment plus de vie …

Pour découvrir plus, merci d’écouter l’interview.

 

Parle nous à présent de ton entreprise Perles et Pagnes. 

Essy Kodjo : Après HEC Montréal, j’ai fait quelques années d’expérience au Canada dans des fonds de pension, dans les assurances et juste avant de rentrer à Lomé j’étais fonctionnaire au gouvernement du Canada. Rentrer, c’était une décision au fait qui était arrivé à un moment où je me disais que j’avais passé autant de temps à l’extérieur qu’au Togo et il fallait que je rentre, aussi je voulais rentrer au fait. Donc quand je suis rentré j’ai d’abord travaillé pour une société qui est dans l’énergie solaire et d’ailleurs ça m’a permis de revisiter un peu la sous-région le Mali, le Sénégal, le Niger, le Bénin où nous étions implantés…

Je faisais des articles avec le pagne qui plaisaient d’abord pour moi-même et on a eu une société qui voulait faire un lancement d’une de leurs succursales à l’étranger qui avait besoin de cadeaux originaux et donc ils nous ont donné ce contrat là et tout de suite il fallait acheter des machines, embaucher du monde et commencer …

C’est un peu par hasard que je suis arrivé là et ce n’est pas plus mal et bien sûr par la suite il fallait structurer la société, aujourd’hui nous sommes 16 artisans …

Pour découvrir plus, merci d’écouter l’interview.

Idéalement, comment est ce que tu passes tes journées d’entrepreneur ?

Essy Kodjo : Elles ne sont jamais pareilles les journées d’un entrepreneur, elles sont en fonction parfois des clients, parce que en plus ils sont capricieux ou ils peuvent l’être du moins, donc ils vont vous appeler parce qu’ils ont besoin de vous voir et autre, c’est sûre que vous faites la part des choses, à partir d’un moment, ne pas non plus être complètement à leur merci. Donc c’est entre des rendez-vous clients, des rendez-vous avec la banque, beaucoup dans l’atelier avec mes artisans et beaucoup aussi face à mon ordinateur…

Pour découvrir plus, merci d’écouter l’interview.

Parle-nous à présent de ce que tu considères comme étant ta force en tant qu’entrepreneur ?

Essy Kodjo : Je crois que la force réside dans la capacité à se renouveler tous les jours, à renouveler son imaginaire, à pousser ses limites. Je suis, je vous l’ai dit une femme qui est folle et amoureuse de la vie donc dans ma tête, c’est tout un univers et c’est univers qui grossit tous les jours, donc ma force réside là dans cette capacité à …

Pour découvrir plus, merci d’écouter l’interview.

 

Et quelle serait à l’opposé de ta force, qu’est-ce que tu considères comme étant ta faiblesse en tant qu’entrepreneur ?

Essy Kodjo : Encore un fois j’avais une idée précise de la réponse. Et bah non, c’est je crois que ma faiblesse aujourd’hui vient de la force dont je vous ai parlé tout à l’heure c’est-à-dire cette créativité là ou ce ‘no limit’ dans ma tête c’est une faiblesse aussi parce qu’il faut canaliser les idées, c’est-à-dire qu’il faut les contenir…

Pour découvrir plus, merci d’écouter l’interview.

Parle-nous à présent de ce moment difficile que tu as eu vivre en tant qu’entrepreneur et comment est ce que tu l’as surmonté.

Essy Kodjo : La première chose qui me vient à l’esprit c’est de dire que j’avais besoin de finance pour faire telle chose, je n’ai pas peut le faire, ou alors face à une commande on se sent désarmé parce qu’il y’avait un paiement qui devait rentrer qui n’est pas rentré. On fait des calculs j’ai envie de dire très terre à terre, mais ce n’est jamais des moments insurmontables dans le sens où ça force l’imagination, quand on se retrouve face à un challenge ou face à un moment difficile, c’est des moments qui m’aident à aller encore plus loin dans mon raisonnement, qui m’aident à me recréer parce que …

Pour découvrir plus, merci d’écouter l’interview.

Partage avec nos auditeurs une ressource technologique dont tu ne pourrais pas te passer aujourd’hui et qui t’aide beaucoup dans ta vie entrepreneuriale.

Essy Kodjo : Je ne peux même pas vous le dire. Une ? C’est toutes les ressources technologiques ! Il faut les utiliser. Moi par rapport à Perles et Pagnes je pense qu’on ne les utilise pas encore assez et d’ailleurs c’est quelque chose qu’on va externaliser, donner à une structure qui va vraiment pour les réseaux sociaux et autres…

Donc que ce soit WhatsApp, Facebook, les emails, Google je vais dire citez les ! On en a tous besoin et on vit dans cette ère là où tout va vite justement à cause de ces ressources technologiques là …

Pour découvrir plus, merci d’écouter l’interview.

Quel livre recommanderais tu à nos auditeurs pour les pousser à l’entreprenariat et à prendre action ? Et si ce n’est pas un livre quelle ressource ?

Essy Kodjo : Je suis une grande lectrice …

Je ne peux pas vous recommander un livre, je pourrais vous en recommander plusieurs…

Donc mes livres cultes j’ai envie de dire, il y’a :

L’alchimiste de Paulo Coelho ;

Le pouvoir du moment présent d’Eckhart Tollé (The Power of Now) ;

Put your dream to the test de John Maxwell …  (Du rêve à la réalité)

Pour découvrir plus, merci d’écouter l’interview.

  

Pour terminer, merci de donner un conseil à la jeunesse Africaine qui nous écoute un peu partout à travers l’Afrique et à travers le monde.

Essy Kodjo : Il y’a une référence qui m’inspire énormément, c’est Steve Jobs et je ne peux pas finir cet échange avec vous sans vous suggérer d’aller regarder le speech qu’il a fait à Stanford aux étudiants et un des mots était : « Stay hungry, stay foolish ». C’est peut être juste ça aussi, la façon d’être toujours affamé à faire le bien autour de soi, à faire quelque chose qui impacte positivement les autres, à faire quelque chose qui change la vie des gens, c’est ce conseil là…

On a parfois envie de dire de grands idéaux, quand on se retrouve on se dit que c’est rien d’extraordinaire. Ce n’est pas grave si c’est rien d’extraordinaire, ça le sera, ça l’est pas peut être pour vous mais ça le sera pour ceux qui en bénéficieront…

Pour découvrir plus, merci d’écouter l’interview.

CONTACTS :

https://www.facebook.com/Perles-et-Pagnes-373474169395724/

Tél : +228 92 67 95

Email : perlesetpagnes@gmail.com

 

facebooktwittergoogle_pluslinkedin
By | 2017-04-04T08:55:10+00:00 novembre 21st, 2016|100-Audio-Podcast, Podcasts-EEAction|