060 – Amos Avoce Fondateur d’INTERFACE Bénin

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Cliquez sur le bouton Play pour écouter l’interview

 Télécharger

Mon cher ami Amos Avoce, Es tu prêt à inspirer et à pousser nos amis Entrepreneurs et aspirants Entrepreneurs à l’action ? 

Amos Avoce : Oui je suis prêt, avec plaisir.

Amos Avoce est né à Cotonou au Bénin, il a fait tout son parcours académique au Bénin, il a obtenu un diplôme en Santé publique à l’université de Parakou, durant sa formation en santé publique, il rencontra Thione Niang de Give 1 Project et commença à travailler avec lui, après cela il rencontra Samba Bathily pour qui il travaille actuellement comme administrateur de sa structure au Bénin du nom de ADS (Africa Development Solution). C’est en parallèle à cela qu’il lança son entreprise du nom d’Interface Bénin.

Mon cher ami Amos Avoce merci de prendre une minute et de compléter ton introduction et parle nous un peu plus de qui est Amos Avoce.

1mn 22s :

Amos Avoce : Merci, Amos Avoce c’est un jeune Béninois, qui a grandit à Cotonou et après son BAC est allé à l’université de Parakou pour faire ses études en médecine, 2 ans après, j’ai viré pour la santé publique, parce que j’avais connu quelques échecs, je me suis dit …

Pour découvrir la suite merci d’écouter l’interview.

 

3mn 37s :

Amos Avoce : J’ai eu la chance de rencontrer Samba Bathily parce que Thione m’a envoyé vers lui, pour un projet d’organisation au Mali, je l’ai rencontré et très tôt il m’a adopté comme son protégé et il a accepté m’apprendre les affaires, et donc ça a été mon initiation au monde des affaires, et pendant 2 ans j’ai voyagé partout avec lui, je voyais comment il négociait lors des réunions, quels sont les types d’affaires qui marchent en Afrique, comment on structurait des partenariats public – privé… c’est la que j’ai trouvé mon cœur de métier en terme d’entreprenariat.

Pour découvrir la suite merci d’écouter l’interview.

 

4mn 46s :

Amos Avoce : J’ai constaté quand j’étais avec lui qu’il y avait un problème Micro dans la structuration des partenariats, dans le développement de projets en Afrique, c’est le suivi day to day des dossiers de ces multinationaux qui viennent en Afrique investir, j’ai donc eu l’idée de créer Interface Benin….

Pour découvrir la suite merci d’écouter l’interview.

 

6mn 15s :

Parle nous de comment tu gères tes journées d’entrepreneur et tes journées d’administrateur au niveau de ADS, Amos Avoce ?

Amos Avoce : Mes journées sont souvent full, je suis un couche tard et un lève tard. Je dors très tard souvent 2h – 3h, et je me lève tard disons 8h. Quand je me lève, mon assistant me rappelle mes réunions, et je commence mes réunions pour lancer ma journée…

Et comment se passe mes journées entre les 2 structures ?

C’est un peu complémentaire, mais j’ai eu la chance de déléguer, je me concentre plus là où je suis embauché, là où je travaille donc à ADS, mais j’ai une équipe sur interface, c’est une équipe assez dynamique donc du coup, on se définit les orientations, on se définit les taches, et ils avancent en cas de blocage, j’intervient, et c’est même mon expérience à ‘ADS’ qui permet de nourrir la manière de faire à ‘Interface’….

Pour découvrir la suite merci d’écouter l’interview.

09mn 4s :

Et qu’est ce que tu considères comme étant ta plus grande force en tant qu’entrepreneur Amos Avoce ?

Amos Avoce : Ma plus grande force c’est ma foi en Dieu… Ma motivation.

Ma passion pour ce que je fais…

Pour découvrir la suite merci d’écouter l’interview.

 

12mn 25s :

Et à l’opposé de ta force, qu’est ce que tu considères comme étant ta plus grande faiblesse en tant qu’entrepreneur Amos ?

Amos Avoce : 2 aspects, un au niveau personnel et deux au niveau de la structure.

Au niveau personnel ça peut être que je procrastine, c’est à dire que je remets à tout à l’heure, surtout quand je trouve que la tache est trop petite…

Pour découvrir la suite merci d’écouter l’interview.

17mn 45s :

Et quel est ce moment difficile, que tu as vécu en tant qu’entrepreneur et qui t’es resté un peu à la gorge et comment est ce que tu l’as surmonté Amos Avoce ?

Amos Avoce : Je ne me rappelle pas des mauvais moments…

Mais si je dois me rappeler d’un moment ça sera les périodes de vache maigre…

Pour découvrir la suite merci d’écouter l’interview.

21mn 07s :

Partage à présent avec nous une ressource technologique dont tu ne pourrais pas te passer.  

Amos Avoce : Mon téléphone, je n’aime pas trop écrire, donc je suis plutôt téléphone. Il y a aussi les réseaux sociaux et Gmail…

Pour découvrir la suite merci d’écouter l’interview.

22mn 46s :

Et quel est ce livre-là, que tu pourrais recommander à nos auditeurs pour les pousser à l’entreprenariat et à prendre action ? Et si ce n’est pas un livre quelle ressource ?

Amos Avoce : hummm la c’est très important….

Le premier en terme de vidéos : C’est « le secret, la loi d’attraction »

Deuxième « Réfléchissez et devenez riche. »

Le 3eme : 10 Rules for Success de Evan Carmichael

FOCUS : Follow One Course Until Success

Le 4eme : Père riche, père pauvre

Pour découvrir la suite merci d’écouter l’interview.

 

26mn 53s :

Pour terminer, merci de donner un conseil à cette jeunesse Africaine qui nous écoute un peu partout à travers l’Afrique et à travers le monde.

Amos Avoce : Quelque chose que Thione Niang dis souvent c’est qu’est ce que nous laissons pour la génération prochaine ? Quand nous voulons mettre en action un projet, une entreprise, il faut voire qu’est ce que l’entreprise résous comme problème dans notre société, et pour rendre notre société meilleure, qu’est ce que nous voulons laisser pour la génération prochaine. Et en se posant la question là, on aspire à un mieux être, à quelque chose de meilleur pour notre société, et ça c’est la chose la plus importante, tout ce que nous faisons, doit accompagner l’univers, à s’améliorer et comme on le dit dans la Bible, Accompagnez afin que le Royaume des cieux vienne sur terre. Le royaume de Dieu c’est la paix, c’est la justice, c’est la joie….

Et je demande surtout aux Africains, aux jeunes Africains, de se lever, et de travailler, pour qu’on rende notre continent meilleur. Nous sommes le continent actuellement que tout le monde adule, tout le monde aspire venir investir en Afrique, mais pourquoi les Africains eux même, qui l’Afrique pour aller en Europe, moi je ne comprends pas…

Et pour finir de croire en Dieu.

Pour découvrir la suite merci d’écouter l’interview.

 

Contact :

https://www.facebook.com/Amos.AVOCE

https://www.facebook.com/Amos-Amour-AVOCE-469415023130175/

amos.avoce@gmail.com

 

 

facebooktwittergoogle_pluslinkedin
By | 2017-04-04T13:09:14+00:00 juillet 21st, 2016|100-Audio-Podcast, Podcasts-EEAction|