049 – Estelle Gloria Hountondji de Urbanlight Communication sur EEAction

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Cliquez sur le bouton Play pour écouter l’interview

 Télécharger

Bonjour chers amis entrepreneurs et aspirants entrepreneurs et bienvenue sur EntrepreneurEnAction.com, où je discute avec les entrepreneurs africains qui évoluent et qui s’en sortent ici en Afrique. J’ai le plaisir de vous présenter aujourd’hui, une jeune entrepreneur béninoise, parce qu’Entrepreneur En Action est aujourd’hui à Cotonou, pour interviewer les entrepreneurs béninois qui s’imposent ici à Cotonou, au BENIN.

 

Ma chère amie Estelle Gloria Hountondji, es-tu prête à motiver et à pousser nos amis Entrepreneurs et aspirants Entrepreneurs à l’action ?

Estelle Gloria Hountondji : Oui je suis prête.  

Après avoir obtenu un baccalauréat en série littéraire A1 au Lycée Toffa 1er de Porto Novo, Estelle Gloria Hountondji obtiendra un diplôme de technicien supérieur en Administration du travail et de la sécurité sociale à l’Ecole Nationale d’administration et de magistrature du Bénin (ENAM Bénin). Parallèlement, elle suivait aussi des cours en Droit des Affaires et Carrières Judiciaires à la Faculté de Droit et Science Politique d’Abomey Calavi où elle obtient sa licence en Droit des Affaires et Carrières Judiciaires. Elle travailla pour l’AGETIP BENIN le Cabinet GRH conseil, puis au service administratif des résidences Celine Hotel. C’est après tout cela qu’elle lança, il y a trois ans, sa propre structure du nom de : Urbanlight Communication spécialisée en traduction et gestion de relation client (GRC) via des plateformes en ligne.

Ma chère amie Estelle Gloria Hountondji, merci de prendre une minute et de compléter ton introduction et parles nous un peu plus de qui est Estelle Gloria.

Estelle Gloria Hountondji : Estelle Gloria, ben c’est moi ! Je me définis beaucoup plus comme une passionnée et une addict des nouvelles technologies mais également de la mode. Et donc voilà, tout a été dit plus ou moins. Après avoir monté justement ma structure Urbanlight Communication spécialisée en traduction de texte et en gestion de la relation client via des plateformes en ligne, j’ai récemment également lancé mon blog mode, ce qui a été en fait une manière pour moi de me donner une certaine présence moins sérieuse en ligne. Et donc du coup voilà, c’est vraiment moi et c’est vraiment mes deux passions.

Et j’ai entendu dire que tu étais une très bonne élève à l’école, c’est vrai ?

Estelle Gloria Hountondji : Euh dans le temps, j’étudiais et je devais le faire pour mes parents. Les parents quand ils vous envoient à l’école, vous devez être excellente et en tant que ainée de ma famille justement c’était une responsabilité, enfin les ainés comprendront cela. Donc vraiment oui j’ai quand même été habituée à être première par-ci, première par-là, remise de prix par-ci et j’ai eu mon Bac avec la mention bien 15.80 de moyenne, dans le temps c’était beaucoup.

Juste pour vous montrer qu’elle est intelligente comme jeune fille.

Et parles-nous à présent un peu plus de ta structure Urbanlight Communication.

Estelle Gloria Hountondji : Urbanlight Communication a commencé vraiment sans que je ne m’en rende compte. Quand je travaillais en tant que stagiaire à l’AGETIP puis après GRH Conseil, je faisais des prestations, je n’étais pas vraiment satisfaite de la manière dont je gérais mon temps parce que je devais venir le matin à 8h, rentrer à 12h bref, c’est d’autres personnes qui fixaient ma manière de gérer mon temps. Et ayant vu mon père toute ma vie travailler à son propre compte, je me suis dit à un moment prends toi en main et fais quelque chose. Je voulais gagner beaucoup plus d’argent et surtout je ne voulais pas recevoir d’ordre de quelqu’un, donc c’est de cette manière que j’ai commencé à glaner en ligne, internet m’a vraiment beaucoup apporté parce que j’ai quand même découvert de nouvelles manières d’exploiter ses connaissances, d’exploiter son savoir-faire et c’est là que je me suis rappelée qu’à un moment donné voilà il n’y avait pas que la gestion des ressources humaines dans la vie et qu’à la base, j’avais quand même fait un BAC Littéraire et j’avais quand même eu 19.50 au BAC en anglais et je me suis souvenue que voilà, tu savais quand même faire ça, tu aimais traduire et si il y a des gens pour qui le Français est une langue à apprendre, voilà tu pouvais quand même t’en sortir en exploitant ce bilinguisme que j’avais et que j’ai toujours.

Pour découvrir la suite. Merci d’écouter l’interview.

 

Et Idéalement, comment est-ce que tu passes tes journées, comment est-ce que tu planifies tes journées ? Parles-nous un peu plus des journées d’Estelle Gloria.

Estelle Gloria Hountondji : Mes journées, c’est un peu le mélange de toutes mes activités, quelque chose que je n’avais pas dit aussi c’est que je représente ETS (Educational Testing Service) qui est la structure internationale qui se charge justement de mettre en œuvre les tests de TOEFL en Afrique et un peu partout dans le Monde. Donc du coup, je les représente en Afrique Francophone, enfin en Afrique Occidentale, donc de temps à autre, je fais également des missions d’audit pour leur compte. Une manière pour eux de s’assurer que les  règles et toutes les formalités qu’ils ont mis en ligne sont respectées lors des tests sur place donc du coup je fais des missions surprises pour le compte d’ETS et je peux justement faire fermer des centres d’examen quand ce n’est pas conforme aux normes. Et des fois je me demande mais tiens tu ne parles pas un mot d’anglais mais du mois tu as un anglais parlé tellement bizarre mais pourtant tu fais ça. Et je vois des personnes qui ont un super niveau en anglais mais qui sont quand même inspirés à chaque fois que je débarque toute jeune, toute frêle et que je montre ma lettre de mission. Ben là, tout le monde est obligé de me respecter. Donc du coup ce qui fait que chaque jour en fait, c’est un peu en me rappelant de toutes les responsabilités que j’ai, et donc je m’efforce de planifier ma journée en suivant cela. Donc je pense que 60% de ma journée est consacrée à mon activité principale, qui est quand même la gestion de mes plateformes en ligne, et ensuite on dira 20% pour mes activités en tant que traductrice, et les 20% restant pour tout le reste et une grande partie quand même de ces 20% est pour mon blog, http://modernetchic.com/ qui est quand même ma passion mode en fait, ma manière de l’animer.

J’espère chers amis entrepreneurs et aspirants entrepreneurs que vous avez réussi à voir à quel point cette jeune dame est occupée, elle gère sa propre structure, Urbanlight Communication, elle est consultante pour ETS, la structure qui s’occupe du TOEFL, donc c’est une dame qui fait peur lorsqu’elle vient faire ses missions surprises parce qu’elle a la capacité de faire fermer un centre ce qui est beaucoup de responsabilités. Et aussi elle est bloggeuse. www.modernetchic.com

 

A présent parles-nous un peu plus de ce tu considères comme étant ta plus grande force en tant qu’entrepreneur ?

Estelle Gloria Hountondji : Ma plus grande force en tant qu’entrepreneur, je ne sais pas si je peux dire que c’est une force mais c’est plutôt un défi pour moi, un défi personnel parce que je teste le principe du télé travail au Benin, j’ai quand même vingt collaborateurs, qui travaillent un peu partout au Benin et on communique juste via internet et donc je pense que si je dois dire que c’est une force, c’est peut être ma manière de fédérer cette équipe qui est quand même éparpillée un peu partout au Benin et de les emmener tous à suivre une ligne directrice propre à ma vision de l’entreprise.  

Pour découvrir la suite. Merci d’écouter l’interview.

Et qu’est-ce que tu considères comme étant à l’opposé de ta plus grande force, ta plus grande faiblesse en tant qu’entrepreneur.

Estelle Gloria Hountondji : Ma plus grande faiblesse, c’est ma quête permanente de perfection. Des fois c’est vrai que ça peut m’emmener à douter de moi parce que tellement je veux bien faire, que je suis mon premier critique. Je me rabâche à chaque fois, ce n’est pas suffisamment bien et des fois quand je les montre à d’autres personnes, ils me disent mais c’est bien pourquoi depuis tu trainais, tu n’as pas mis ça en ligne, pourquoi tu n’as pas déjà mis ça en vente, c’est toujours comme ça quand je dois lancer un nouveau service, ou un nouveau produit même dans mon activité de bloggeuse quand je dois mettre un nouvel article en ligne, je passe toujours mon temps à vouloir chercher la petite bête, à viser vraiment la perfection, donc je pense que c’est ma faiblesse.

 

Partage avec nous à présent, cette expérience que tu considères comme étant ta pire expérience en tant qu’entrepreneur. 

Estelle Gloria Hountondji : Ma pire expérience en tant qu’entrepreneur ben c’était il y a quelques mois, où j’avais réussi à avoir un contrat de gestion de plateforme, j’avais réussi à avoir au lieu de 2 plateformes comme stipulait le contrat de base, parvenir à convaincre la cliente que je pouvais gérer 4 plateformes et c’était vraiment une super réussite mais au bout de deux mois je me suis rendu compte que la qualité de la prestation n’y était pas et j’ai du finalement dire moi même que je veux repasser à trois plateformes, retirez moi une plateforme parce que je veux quand même  bien faire mon travail. Et c’était vraiment une pire expérience pour moi parce que d’un côté, je devais lutter contre cette bannière de devoir travailler, de gagner plus d’argent, mais en même temps je visais une meilleure qualité de travail et je ne voulais pas bâcler le travail qui m’était donné parce que je me disais que c’était quand même le nom de mon entreprise qui était en jeu et donc du coup ça a été vraiment mon pire moment parce que non seulement j’ai perdu de l’argent mais je peux dire qu’actuellement ça m’a quand même servi plus ou moins parce que j’ai pu tirer avantage de la situation en mettant un meilleur service en ligne. 

 

Et quel est ce conseil que tu peux donner à ces jeunes-là, qui sont en train d’entreprendre ou qui veulent entreprendre et qui veulent faire plus que ce qu’ils ne peuvent faire, juste parce qu’ils ont envie de gagner plus.

Estelle Gloria Hountondji : Je pense que ce n’est pas une meilleure manière de procéder que de vouloir gagner beaucoup plus d’argent. Quand vous êtes entrepreneur, je pense que la chose la plus importante, c’est votre réputation, c’est ce que le client pense de votre service, de votre travail. Donc vous faites vraiment ce que vous avez à faire mais vous le faites très bien, de manière à ce que ce soit plutôt le client qui vous dise après mais dites, est-ce que vous voulez avoir beaucoup plus de responsabilités. Mais quand l’argent est la première motivation, forcément à un moment donné, vous allez en perdre et vous risquez en fait à force de vouloir tout gagner, tout perdre comme on le dit chez nous. Et je pense qu’en toute chose, il faut avoir un minimum de rigueur et savoir dire non quand on ne peut pas. Il faut savoir reconnaitre ses forces et ses faiblesses et savoir dire non, je ne peux pas gérer pour le moment. Au contraire, ça vous grandit je pense en tant qu’entrepreneur.

Pour découvrir la suite. Merci d’écouter l’interview.

Partages à présent avec nos auditeurs, une ressource que tu utilises souvent, une ressource technologique et qui t’aide dans ta vie entrepreneuriale, aujourd’hui.  

Estelle Gloria Hountondji : Ma ressource phare c’est WhatsApp, à un moment, mes proches me disaient Estelle, elle dort, elle mange, elle fait tout ce qu’elle veut sur WhatsApp. WhatsApp, je pense que c’est déjà un media de communication en ligne, mais on peut faire beaucoup plus avec WhatsApp. C’est un peu comme Skype, mais en version plus simplifiée. WhatsApp me permet par exemple à moi, de tenir mes rendez-vous, mes réunions avec mes collaborateurs en ligne. Pas plus tard qu’hier on a eu une réunion en ligne, et quand je dis aux gens je suis en réunion, on me dit tu es en réunion et tu as ton téléphone en main ? Mais c’est la meilleure manière pour moi d’être en réunion avec mes collaborateurs parce qu’ils sont un peu tous repartis dans le pays, il y a des collaborateurs que je ne connais même pas, que je n’ai jamais vu, mais avec qui je travaille, on s’appelle, on communique également via WhatsApp parce que par WhatsApp vous pouvez vous envoyez des captures d’écrans, tu peux envoyer des notes vocales pour mieux expliquer, tu peux même appeler quand tu n’as pas des unités, il suffit d’avoir une bonne connexion internet. Et WhatsApp me permet vraiment de gérer mon équipe tout le temps parce qu’ils savent qu’à tout moment, ils peuvent rentrer en contact avec moi via WhatsApp.

Pour découvrir la suite. Merci d’écouter l’interview.

Et quel est ce livre ou cette ressource-là, qui te permet de te développer personnellement ? Moi je suis un très grand fan des vidéos de développement personnel sur YouTube, j’aime bien les livres comme « Rich dad, Poor Dad », quelle est cette ressource-là, qui t’aide à te développer personnellement ?

Estelle Gloria Hountondji : Je pense que j’apprends chaque jour et surtout je n’ai pas peur d’aller vers mes ainés, quand j’ai des petits soucis, leur demander conseil et en tant que livre, je ne sais pas ! J’ai tellement lu de livres de développement personnel, qu’a un moment, je me perds mais celui qui m’a le plus ému c’est « Père riche, Père pauvre » de Robert Kiyosaki. Ça été un livre que j’ai lu quand j’étais en stage à l’Agetip Benin et c’est ce jour-là, je me suis dit mais c’est vrai ce qu’il dit parce qu’on nous apprend pas l’intelligence financière à l’école, on nous apprend peut être à gagner de l’argent, vraiment peut-être parce que je ne pense pas trop. Mais le plus grand du travail, vous le faites vous-même. C’est vous-même qui décidez de gagner de l’argent, c’est vous-même qui vous fixez des limites et avec ce livre, j’ai justement appris à gérer mon argent. Parce que voilà, en toute chose, il faut pouvoir avoir de la rigueur et de la discipline et via ce livre, j’ai quand même appris beaucoup de choses, j’ai appris comment on peut amener l’argent à travailler pour vous, et j’ai également appris comment on peut gagner de l’argent mais tout en étant pas esclave de l’argent. Ça c’est vraiment un livre que je conseillerais, « Père riche, Père pauvre » de Robert Kiyosaki.

 

Pour terminer, quel est ce conseil là que tu as pour les jeunes filles africaines, pour les jeunes hommes, pour toute cette jeunesse Africaine là, qui nous écoute de partout à travers l’Afrique et à travers le Monde. Mais spécialement pour les jeunes femmes africaines  pour les pousser à entreprendre, les pousser à agir.   

Estelle Gloria Hountondji : Si je dois envoyer un message aux jeunes en général d’abord, ce serait que Internet c’est vital, tous ceux qui me connaissent, savent que je ne supporte pas être déconnectée 5 secondes. Je suis toujours à l’affut des nouveautés parce que Internet c’est magnifique, les choses avancent tellement et le problème c’est que notre jeunesse actuellement, pour la majorité, on pense qu’Internet se limite à Facebook, Twitter, WhatsApp, Instagram, SnapChat, ce n’est pas que ça. Internet est beaucoup plus large, Internet ce sont des sites où, vous pouvez apprendre comme OpenClassroom, vous pouvez apprendre vos Books en ligne, je connais des gens qui sont devenus spécialistes de leur domaine, rien qu’en étant sur Internet via OpenClassroom et toutes les autres plateformes de cours en ligne. Il y a également des plateformes qui vous mettent en contact professionnellement avec des personnes du même secteur que vous, donc vous pouvez apprendre et vraiment élargir votre domaine de connaissance mais il y a également des plateformes, vous pouvez trouver de l’emploi en ligne. Vous avez forcement des talents que vous ne savez pas ou peut-être dont vous n’avez pas conscience, mais il y a des gens qui sont prêts à vous payer pour que vous puissiez faire ce que vous aimez. Et je pense que ça, c’est un miracle qu’Internet a rendu possible en effaçant toutes les barrières géographiques que l’on peut avoir. Ça rend vraiment possible, l’impossible d’il y a quelques années.

Pour découvrir la suite. Merci d’écouter l’interview.

Contacts:

Twitter: @estelle_gloria1

Instagram: ModernEtChic

Blog: http://modernetchic.com

 

Interview Sponsorisé par: Dresscode by Ngorbatchev 

https://www.instagram.com/ngorbatchev/

https://www.facebook.com/Dresscode-π-174358202743403/

facebooktwittergoogle_pluslinkedin
By | 2017-04-04T11:14:44+00:00 mai 2nd, 2016|100-Audio-Podcast, Podcasts-EEAction|