027 – Selly Raby Kane de SRK

facebooktwittergoogle_pluslinkedin


Cliquez sur le bouton Play pour écouter l’interview

 Télécharger

Selly-Raby Kane (SRK) est un label de mode créé par Selly en 2011. Avec un diplôme en gestion et en administration des affaires et une maîtrise en Gestion de produits pour les textiles et l’habillement (MOD’SPE Paris), cette jeune entrepreneur très créative progressivement construit, un univers ludique et surréaliste autour de sa marque et bouleverse les codes et les tendances de la mode sénégalaise.

SRK a des influences cinématographiques fantastiques et profondes ; elle développe au fil des ans une ligne avant-gardiste qui a valu à la marque l’attention des médias internationaux tels que le magazine WAD (We Are Different), VOGUE, Okay Africa etc. Elle est membre du collectif d’artistes les Petitespierres.

 

Selly-Raby Kane, merci de prendre 1 mn et de compléter l’introduction que j’ai donne de vous et donnez-nous un petit aperçu de votre vie personnelle.

 

Idéalement, comment passez-vous vos matinées ?

Je ne fais pas de sport ce qui est une très grande erreur de ma part. Le premier reflex que j’ai quand je me réveille c’est de vérifier mes mails et d’y répondre.  Surtout en ce moment, parce que le calendrier de la mode il est très régulier, et mes matinées varient selon qu’on est en préparation d’une collection ou selon qu’on est dans le moment ou il faut vendre cette collection. La c’est une collection qui est entrain d’être vendue et non pas entrain d’être préparée. Donc c’est beaucoup de suivi de production, faire savoir qu’on est commercialisé sur tel ou tel plateforme.

Découvrez la suite en écoutant l’interview.

 

Quelle est votre plus grande force en tant qu’entrepreneur ?

Je pense que c’est une détermination qui est vraiment profonde. Et je pense que c’est ce qui me pousse à savoir surmonter les échecs qui jalonne la vie de toute personne qui essaie d’entreprendre. Et ça n’a pas forcement un lien avec le fait de vouloir faire grandir un empire économique, c’est quelque chose qui est plus spirituel qu’autre chose. C’est une détermination à me réaliser, parce que je sais qu’il y a des choses qui sont en moi et que je veux manifester, ça me pousse constamment. Et même pendant de grosses périodes de crises. Je pense que mon dernier drame entrepreneurial il date de l’année dernière.

Découvrez la suite en écoutant l’interview.

 

Racontez-nous l’histoire de ce que vous considérez comme votre pire moment entrepreneurial.

Je me suis un peu égaré, je m’explique de façon très terre à terre, j’avais un produit intéressant qui suscitait de la curiosité, qui avait une place dans un marche local et international, plus international que local même d’ailleurs. Et j’avais d’autre part dans ma vie créative et artistique, j’avais différentes séries d’opportunités qui se présentaient à moi et je me rendais compte que j’abandonnais, ma casquette d’entrepreneur pour me consacrer a tout ce qui était créatif et artistique et qui gênerait tout autant de possibilités et d’opportunités de grandir dans tous les sens du terme. Et a un moment je me suis demandée qu’est ce que j’étais en train de faire au final, on se retrouve dans une situation ou on abandonne au final les choses qui sont une priorité, pour se consacrer a des choses qui en ce moment là venait en second. Et c’est arrivé à un point où j’étais face à un mur et il fallait absolument que je me ressaisisse, sur la marque, sur le projet de marque, sur son développement, et arrêter de m’engager dans des activités qui étaient certes génial mais qui étaient parasites au final. Donc j’ai dû faire mon choix, ça a été dure, mais voilà je l’ai fait, et je m’en suis bien sorti.

Découvrez la suite en écoutant l’interview.

 

Racontez-nous à quel moment et comment vous est venu l’envie de devenir Entrepreneur et de créer SRK.

La fibre entrepreneuriale je ne sais pas comment elle est née, je ne sais pas vraiment, mais je pense que je suis très indépendante, et ça doit certainement venir de ça, la volonté de faire les choses pour moi, de travailler pour moi, de raconter mon histoire de la façon dont j’vais envie de la faire, et donc je ne me voyais pas forcement travailler, être salariée d’une entreprise. Je me voyais plus créer une histoire, la développer selon mes propres codes, je crois que ça vient foncièrement d’un besoin d’indépendance.

 

Est ce que Selly Raby Kane a déjà été employée ?

Découvrez la réponse en écoutant l’interview.

 

Partagez avec nos auditeurs une ressource que vous utilisez souvent (ça peut être une application sur votre téléphone, votre email, drop box, Google drive etc.).

J’ai tout le temps besoin d’être informée sur mon secteur d’activité et donc je regarde constamment « Okay Africa » qui est une superbe source d’information avec une vraie ligne éditoriale.  

http://www.okayafrica.com

 

Quel livre recommanderiez-vous à nos auditeurs pour les pousser à l’entreprenariat et à prendre action ? Et pourquoi ce livre ?

Dahij de FELWINE SARR

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/L-Arpenteur/Dahij

 

Pour terminer, merci de donner un conseil à la jeunesse Africaine pour la pousser à l’action et à l’entreprenariat.

Le conseil que j’aurais aime recevoir, même si j’ai fait les choses de façon instinctives et elles se sont avérées être les bons choix, mais je pense que quand on veut se lancer dans une carrière comme designer, lancer sa marque de vêtement etc.

Je pense qu’il faut s’intéresser a ce qui est l’industrie, s’intéresser a ce que sont les procédures export, a ce que c’est que le textile, et s’intéresser à l’actualité de la mode.

Découvrez plus en écoutant l’interview sur EntrepreneurEnAction.com

 

Contacts :

http://www.sellyrabykane.com

https://www.facebook.com/Seraka-by-Srk-162555760453271/

https://twitter.com/SellyRabyKane

https://www.instagram.com/SellyRabyKane/

facebooktwittergoogle_pluslinkedin
By | 2017-04-04T11:43:04+00:00 décembre 12th, 2015|100-Audio-Podcast, Podcasts-EEAction|